Bienvenue sur le site de l'URSIAE
URSIAEURSIAEURSIAE
Du Lundi au Vendredi
contact@ursiae-reunion.com
97427 Etang Salé - réunion
URSIAEURSIAEURSIAE

La Fédération des Entreprises d’Insertion

DES ENTREPRISES…

Inscrites dans le droit commun

Les entreprises d’insertion sont soumises aux mêmes règles et droits que toute TPE/PME inscrite dans le secteur marchand. Elles exercent leur activité aux conditions du marché et leurs ressources proviennent de 80% à 90% de la commercialisation des biens et des services qu’elles produisent. La spécificité de leur modèle est de conjuguer l’indispensable efficacité économique pour exister et agir, et leur finalité sociale pour proposer un travail salarié combinant accompagnement et acquisition de compétences pour des personnes éloignées de l’emploi : demandeurs d’emploi de longue durée, allocataires de minima sociaux, jeunes sans qualification, etc.

Elles concluent avec chaque personne éloignée de l’emploi qu’elles salarient et qu’elles accompagnent un contrat de travail à temps plein pour une durée maximale de 24 mois, aux conditions de droit commun et des conventions collectives de branche de leur activité économique. 

Les entreprises d’insertion sont conventionnées par l’administration emploi de l’Etat (les Direccte), qui leur permet de prétendre à un financement réglementé, et doivent uniquement salarier des personnes agréées par Pôle emploi.

Porteuses d’un projet social

Convaincues que le travail est le premier moyen d’insertion sociale et professionnelle et la mise en situation de travail, l’outil le plus adapté pour y parvenir, les entreprises d’insertion utilisent l’entreprise avec ses obligations, ses droits et ses devoirs, ses impératifs de production et de qualité pour proposer à des personnes éloignées de l’emploi, souvent peu ou pas qualifiées, pour beaucoup en situation de marginalisation ou d’exclusion, un parcours alliant travail salarié et accompagnement socioprofessionnel individualisé.

Elles vont, pendant leur parcours, les encadrer sur le poste de travail qu’elles occupent, les accompagner, les former afin de les [re]qualifier et les amener à [re]trouver un emploi durable et leur place dans la société.

Contributrices du développement économique local

Les entreprises d’insertion favorisent la création d’emplois locaux et le développement d’activités nouvelles répondant à des besoins économiques et sociaux non pourvus sur le territoire.

Elles développent des activités souvent très manœuvrières dans des filières variées qui relèvent de secteurs porteurs ou en tension comme le travail temporaire, le traitement et la valorisation des déchets, la propreté, le transport, le BTP, l’environnement, la restauration,… développant une main d’œuvre adaptée aux besoins de recrutement des entreprises.

Responsables pour la collectivité

Au-delà de réunir les conditions d’accès et de retour à l’emploi durable des personnes éloignées de l’emploi en construisant avec elles un parcours et accompagnement socioprofessionnel individualisé, les entreprises d’insertion travaillent à lever d’autres obstacles à l’emploi : logement, surendettement, problèmes de santé qui amplifient l’exclusion professionnelle. En cela, elles contribuent à restaurer l’estime de soi des personnes éloignées de l’emploi. A revenu identique, un individu qui a un travail déclare toujours un niveau de bien être supérieur à celui qui est sans emploi.

Considérant que la recherche de profits est un moyen et non une fin en soi pour générer de la richesse, les entreprises d’insertion contribuent également à développer de l’emploi et réduire les inégalités pour tendre à une plus grande justice sociale sur les territoires, et cela, au bénéfice de tous.

Laboratoires d’innovation permanente

Face à une société, un univers politique et économique, un marché du travail en perpétuelle évolution, les entreprises d’insertion innovent par les services, les produits, les modes de distribution qu’elles créent, expérimentent et développent. Pionnières dès leur apparition dans les années 1970, elles se positionnent sur des marchés de niche ou en devenir, défrichent de nouvelles activités souvent à fort contenu environnemental : collecte et tri des déchets, recyclage,  écoconstruction, éco-transports, copiées souvent par d’autres une fois l’activité devenue rentable.

Elles innovent également par le modèle économique à finalité sociale qu’elles portent en pensant de nouvelles manières d’entreprendre en matière de gouvernance, d’organisation et de management.

 

Pour en savoir plus www.lesentreprisesdinsertion.org